L’acide folique contre la dépression?

L’essentiel en bref:

  • Les médiateurs jouent un rôle central dans l’origine de la dépression
  • La formation de ces médiateurs nécessite des vitamines B comme l’acide folique
  • Des études montrent que les personnes présentant des symptômes de dépression ont un taux de folates plus faible que celles ne présentant pas de symptômes
  • De l’acide folique est souvent donné en complément dans le traitement de la dépression

Diverses études indiquent l’effet préventif et, dans certains cas, thérapeutique de l’acide folique sur la dépression

Les neurotransmetteurs ont besoin de vitamine B

La dépression constitue la maladie mentale la plus fréquente à l’âge adulte. Elle est généralement due à l’interaction de plusieurs facteurs, dans laquelle des médiateurs (appelés neurotransmetteurs) comme la sérotonine ou la dopamine jouent un rôle central. La formation de ces médiateurs fait intervenir des vitamines – en particulier les vitamines B telles que l’acide folique (B9).

Faible taux de folates, risque accru de dépression

Des études scientifiques suggèrent qu’il existe un lien entre l’acide folique et la dépression. Il a été démontré que les personnes dont le taux de folates est faible présentent un risque plus élevé de dépression. Il a également été démontré que l’acide folique a un effet positif sur l’efficacité des antidépresseurs, raison pour laquelle l’acide folique est toujours plus utilisé comme adjuvant dans le traitement de la dépression.