Toujours plus d’intérêt pour l’impact de l’acide folique sur l’autisme

L’essentiel en bref:

  • L’autisme est un trouble du développement neuronal
  • Le lien avec l’acide folique est aujourd’hui clairement avéré

De plus en plus d’études attestent de l’effet positif de l’acide folique en matière de prévention et de traitement de l’autisme.

Qu’est-ce que l’autisme?

L’autisme est un trouble congénital du développement neuronal qui regroupe, sous le terme collectif de « troubles du spectre autistique », (TSA) trois formes différentes: l’autisme de la petite enfance, l’autisme atypique et le syndrome d’Asperger.

Les symptômes des troubles du spectre autistique varient d’un enfant à l’autre. En général, cependant, ils peuvent être classés en trois catégories: interactions sociales, communication, et comportement répétitif et stéréotypé.

Le risque d’autisme se base sur des facteurs génétiques et environnementaux. De nombreuses données suggèrent une interaction entre ces deux types de facteurs, les troubles génétiques, épigénétiques et métaboliques du cerveau étant les principaux.

L’acide folique, un véritable allié

Alors que l’acide folique était suspecté de favoriser l’autisme, des études plus récentes suggèrent qu’il pourrait plutôt jouer un rôle important dans la prévention et le traitement de l’autisme. Malheureusement, ces connaissances restent encore limitées.